Barometre de l'accessibilité

Depuis sa création, APF France handicap est engagée dans un combat pour faire progresser l’accessibilité, convaincue que faire avancer la société sur ce sujet est indispensable non seulement pour les personnes en situation de handicap mais plus largement pour l’ensemble de la population.

Aussi, pour étayer cette conviction à la veille de grandes échéances politiques, APF France handicap a réalisé avec l’Ifop, une consultation nationale pour connaître le ressenti de l’ensemble de la population française sur le “bien vivre” dans sa ville ou sa commune en matière de déplacements, d’accès au logement, aux commerces, aux loisirs...

Les résultats ont confirmé ce que l'association défend depuis toujours : tout le monde est concerné par l'accessibilité, pas seulement les personnes en situation de handicap. Les déplacements sont au cœur des préoccupations des Français.
En effet, parmi les 12 000 répondants à l'enquête, 9 personnes sur 10 éprouvent des difficultés d'accessibilité lors de leurs déplacements. Les personnes se déplaçant avec une poussette ont un fort taux d'insatisfaction : 81% par rapport à la voirie par exemple. 
Que ce soit dans les grandes agglomérations, les villes moyennes ou dans les zones rurales, des millions de personnes ne peuvent accéder facilement et en toute autonomie aux infrastructures publiques et privées du fait de leur conception architecturale.

"C'est un sujet que nous ne lâcherons jamais" annonce Alain Rochon, président d'APF France handicap, lors de la conférence de presse du 29 janvier. L'association s'est fixée un objectif : "On doit être prêt pour 2024*. Nous attendons beaucoup du gouvernement."

Nicolas Mérille, conseiller national Accessibilité & Conception universelle à APF France handicap, ajoute que le gouvernement doit "lancer une véritable politique publique et une communication pédagogique pour faire comprendre aux citoyens que tous les publics sont concernés par cette problématique. C'est pour cela aussi qu'à chaque changement de gouvernement, nous demandons que le sujet ne soit pas porté par la Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, mais par le Ministère de la transition écologique et solidaire. Car ce n'est plus du social mais du sociétal."

Ce qu'il faut retenir de l'enquête

  • 9 personnes sur 10 éprouvent des difficultés d'accessibilité lors de leurs déplacements
  • Près de 12 000 personnes ont répondu à l'enquête : 51 % de personnes en situation de handicap, 26 % de proches et 23 % de personnes non concernées par le handicap
  • 72 % des personnes se déplaçant avec une poussette déclarent rencontrer des difficultés d'accessibilité dans leurs déplacements
  • 65 % des personnes valides sont insatisfaites de l'accessibilité de la voirie
  • 72 % des habitant·e·s des communes rurales sont insatisfait·e·s de l'accès aux transports en commun
  • 53 % des personnes en béquilles ou en fauteuil roulant éprouvent des difficultés d'accès aux cabinets médicaux spécialisés
  • 55 % des personnes en situation de handicap éprouvent des difficultés à accéder aux bars et restaurants
  • 70 % des personnes en béquilles ou en fauteuil roulant ont éprouvé des difficultés pour trouver un logement adapté à leurs besoins

Le classement des métropoles montre que l'accessibilité en France a encore des progrès à faire et notamment en milieu rural. Voici la proportion d'habitants des métropoles (de plus de 410 000 habitants) déclarant être rarement ou jamais gêné lors de leurs déplacements :

  • Grenoble : 30 %
  • Rennes : 27 %
  • Nantes et Strasbourg : 24 %
  • Montpellier : 19%
  • Lille : 18%
  • Toulouse 17%
  • Toulon : 16%
  • Lyon : 15%
  • Bordeaux et Rouen : 13%
  • Nice 10%
  • le Grand Paris et Aix-Marseille : 9%

Écrire un commentaire

Optionnel